Ou en sommes nous avec l intelligence artificielle

Ou en sommes nous avec l intelligence artificielle

C’est bel et bien le grand problème de notre génération et de tout le 21ème siècle à venir, l’intelligence artificielle. Alors tout le monde en parle, mais personne ne sait ce que cela signifie véritablement. Que ce soit dans The Avengers avec Ultron le robot super intelligent ou encore dans le dernier Terminator avec le robot commandé par Skynet, on nous fait comprendre que l’intelligence artificielle pourrait détruire notre planète dans les années à venir. Que celle-ci nous échapperait et qu’elle serait rapidement hors de contrôle. Que des robots tueurs commandés par un énorme cerveau ordinateur central pourraient éradiquer l’humanité. L’intelligence artificielle pourrait donc être la plus belle invention de l’homme mais aussi la dernière dans l’hypothèse d’une rébellion apocalyptique des robots. Mais alors en sommes-nous réellement à ce stade avec l’intelligence artificielle ?

Deux types d’intelligence artificielle bien distincts

L’intelligence artificielle ou « IA » est divisée en deux catégories. Il existe l’IA faible ou descendante et d’un autre côté l’IA forte ou ascendante. Il est important de bien retenir ces deux notions qui sont très différentes. Tout d’abord expliquons ce qu’est l’IA faible, et c’est assez facile à comprendre. En ce qui concerne l’intelligence artificielle faible, il ne s’agit pas de copier l’intelligence de l’homme mais plutôt de grossièrement l’imiter. Elle vise à reproduire le résultat d’un comportement spécifique observé à l’avance et non son fonctionnement. Ainsi, ses programmes de type descendant ne peuvent pas évoluer, ils effectueront toujours et seulement ce pourquoi ils sont programmés. On s’éloigne du but réel de l’IA qui est d’atteindre une reproduction parfaite de l’intelligence humaine dans son intégralité, car ce système n’apprend pas de lui-même. Il se contraint à effectuer des tâches prédéfinies à l’avance. Pour autant, ces programmes sont très performants dans leur domaine, mais ne constituent pas des solutions face aux problèmes généraux comme les programmes de l’IA forte. On se rend compte que dans ce cas-là de l’intelligence artificielle, il n’y a pas beaucoup de risques que les robots mettent fin à l’humanité puisqu’ils sont contraints à respecter ce pourquoi l’homme les a programmés. On est donc à des millions de kilomètres de ce que veulent nous faire croire les films au cinéma. Et de plus, c’est bien ce type d’IA que nous utilisons le plus car les programmes sont les plus pratiques. Ils sont rapides à réaliser et ce, à un coût raisonnable.

artificielle-intelligence

En marche vers l’IA forte et la fin de l’humanité ?

Pour l’instant la forme la plus répandue d’IA, c’est sous sa forme inoffensive descendante. Cependant, dorénavant nous arrivons à faire le pont entre l’IA faible et la futuriste IA forte. Cela est possible grâce au procédé du deep learning, un tout nouveau type d’intelligence artificielle. Sa définition exacte est : « Le deep learning est un ensemble de méthodes d’apprentissage automatique tentant de modéliser avec un haut niveau d’abstraction des données grâce à des architectures articulées de différentes transformations non linéaires. ». C’est ainsi que les machines parviendront à se représenter le monde.

 

laurabattaglia
laurabattaglia