Google : l’intelligence artificielle va tuer les moteurs de recherche, vraiment ?

Google : l’intelligence artificielle va tuer les moteurs de recherche, vraiment ?

Depuis 2 décennies environ, nous vivons dans l’ère de numérique ou plus précisément dans l’âge de moteurs de recherche. On tape des requêtes sur Google ou les autres moteurs de recherche qu’on utilise au quotidien, et on obtient rapidement les réponses à nos questions. Mais il paraît que cette habitude va bientôt changer. En effet, Google a annoncé que le SERP sera bientôt remplacé par une sorte d’assistance vocale. Il s’agit d’une technologie qui combine la reconnaissance vocale, la signification des mots, et la machine learning. Cette spectaculaire révélation sur la « disparition prochaine des moteurs de recherches » est annoncée lors de la Conférence animée par Google le 22 mars 2017 à Monaco. Le Directeur de Google UK tient aussi les même propos sur son blog. Comment est-ce possible et comment cela se fera-t-il ?

De plus en plus de requêtes vocales sur Google

Selon le géant Américain, 20% des recherches sur ce moteur de recherche s’effectue par la voix. Cette nouvelle technologie qui va bientôt être lancée, (on ne connaît pas encore la date), permet à une mobinaute de poser une question à « l’assistance » et cette dernière répondra par la voix. Dites donc adieu aux pages de moteurs de recherche et à votre habitude de taper sur la barre de navigation, dans un futur plus ou moins proche Google Assistant fera le boulot et les intelligences artificielles incorporées dans les objets connectés feront l’affaire. Il suffit seulement de poser votre question à haute voix. Cette solution va bien sûr séduire ceux qui aiment parler mais n’arrangeront pas les muets et les avares en paroles. C’est cette technologique qui est déjà testé chez Siri d’Apple pour le moteur de recherche Bing et sur Alexa d’Amazon Echo.

L’intelligence artificielle est-elle fiable ?

Le problème de muets mis à côté, (finalement le pourcentage des internautes souffrant cet handicap peut être minime), la prochaine question qu’on se pose c’est de savoir si les réponses des IA seront satisfaisantes ? L’on pourrait croire que l’assistant ne fera appel qu’à partir de ses sources propres qui peuvent être limités, comparés à ce qu’on trouve dans le SERP. L’assistant peut aussi lire un article contenant plusieurs informations fausses sans qu’on ne puisse choisir. Dans cette prochaine ère d’assistance vocale sur les recherches en ligne, les mobinautes devront donc fermer les yeux et accepter les limites de Google Assistant, Amazon Echo ou Siri.

ia-tuer-google

L’âge de la machine intelligente

Tout cela confirme le fait que nous entrons dans l’ère de la machine intelligente. L’émergence de nouveaux acteurs de l’intelligence artificielle comme Nvidia, la victoire de l’IA contre les champions du monde dans le jeu de Counterstrike Go et de poker sont des indices indiquant que nous avançons irrémédiablement vers cette ère. A cela s’ajoute la prise de position des acteurs emblématiques de la nouvelle technologie comme Elon Musk. Sans oublier le pullulement des appareils intégrant l’intelligence artificielle portative tels que nos téléphones mobiles ou les appareils électroménagers.

laurabattaglia
laurabattaglia